Vol rando au Valier

jeudi 22 octobre 2009

7 volants du club ont tenté l’ascension et le vol du mont Valier dans les Pyrénées les 17 et 18 octobre 2009

Partis samedi matin de Rodez, nous nous sommes retrouvés au parking en fond de vallée situé à côté de l’attéro à l’heure du déjeuner. L’attéro traversé par 2 ruisseaux, peuplé de rochers et de nombreux ruminants nous laisse un peu perplexes au premier abords. Nous casse-croutons avant d’attaquer la longue montée vers le refuge des Estagnous. Arnaud, concentré sur des promesses de randonnées et vol magnifiques, se laisse surprendre par un couteau venant du beau pays de Suisse. Grosse entaille et après un rapide diagnostic de notre équipe médicale, il faut montrer ça à un spécialiste. Il s’ensuit pour lui, une après midi d’errance entre pharmacie, urgences à St Girons et diverses péripéties qui finiront par l’endormir complètement. Dès lors adieu, vol, rando et nuit au gite. Le reste de l’équipe l’abandonne à son sort et prend le chemin de l’ascension vers le mont Valier. La montée commence doucement dans les bois et se poursuit jusqu’à la cascade de Nérech. La pente devient plus raide ensuite et nous nous arrêtons de temps en temps pour profiter du paysage. En dessous de la cabane de Caussis nous croisons plusieurs groupes d’Izards. Après 4 heures de marche nous atteignons le refuge des Estagnous.

Le refuge est acceuillant. Feu de bois, tariquet et repas montagnard rendent cette soirée trés chaleureuse.

La nuit se révèle trés fraiche. L’arrivée d’eau a gelée pendant la nuit et les gardiens du refuge doivent aller chercher l’eau du petit dèj au ruisseau.

Nous repartons dans la fraicheur matinale vers le sommet pour avaler les 500 derniers mètres de dénivelée. La traversée sous le col est un peu aérienne et la pente toujours rude.

Arrivé au sommet du petit valier, le vent travers et tourbillonnant nous décourage de tenter le déco à cet endroit. Gégé nous dégotte une petite pente bien orientée en contrebas.

A cet endroit plus du tout de vent, et décollage dos à la voile. Martine part la première pour un vol dans une aérologie calme mais toujours trés froide.

Plus de 1700 m de plané dans un univers trés minéral au début et qui se poursuit par une vallée de plus en plus verdoyante.

Arnaud sorti de sa clinique arrive juste à temps pour nous filmer à l’attero.

Le dimanche après midi nous nous arrêtons pour faire un vol au col de...........Le paysage est toujours grandiose mais le vol est modeste

En résumé, une trés belle expérience avec une météo idéale.

Pas de regrets Arnaud, la montagne nous attendra pour une prochain épisode !


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 1er janvier 1970

Publication

112 Articles
Aucun album photo
3 Brèves
14 Sites Web
18 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
0 hier
40273 depuis le début
887 visiteurs actuellement connectés