AGER...le retour

jeudi 13 novembre 2014

Un cocktail de photos et de vidéos plus belles les unes que les autres...
Une d’elle nous interroge mais on l’a reconnu !! ... le conteur d’histoire

JPEG - 13.8 ko

《 los lougalous del Montsec》

Pour les autres :
Album picassa

Traduction de la légende du conteur inconnu :
On raconte parfois que dans la nuit du début novembre, les lougalous organisent de folles fêtes sur le Monsech.

Dès que la lune apparaît, leurs yeux blancs et rouges éclairent le sommet de la montagne sacrée.

Ils apparaissent, sur la crête, un à un, déplient leurs grands manteaux de fines peaux et se redressent face à la Lune, les bras relevés, les yeux fixés vers l’abime.

Certains dansent une folle sarabande et tout à coup, se jetent dans le néant obscur, à la queleuleu, fendant la nuit de leurs pupilles incandescentes.

Ils sont là mais on ne les perçoit pas encore dans l’espace des ténèbres.

Bientôt, ils vont fondre sur le village engourdi, se glisser dans la brume, et pénétrer au plus profond de vous.

Mais heureusement quelques terriens organisent la résistance à ces Loulou. Sous la houlette de leur gourou Manu, l’équipe de Cat, Cris, Marie, Vic et les autres prépare son piège aux abords de la cité médiévale.

Ils s’affairent tous pour les attirer près du sol, les pièges lumineux brillants comme les yeux de leurs congénères attirent les lougalous vers la vaste prairie éclairée par l’astre de la nuit.

Cet appat venant de la nuit des temps fonctionne et, peu de temps après, les premiers feulements de leurs ailes trahit la présence des premiers individus volalnts. Ils se rapprochent, ils rodent, ils tournoient et la lune les dessine sur le sol en spectres insaisissables.

Ca y est un premier s’est posé et bientôt tout un groupe vous entoure. Ne vous fiez pas à leur air débonnaire, car déjà ils prennent possession de votre ame.

L’idée irresistible de partir sur cette montagne, de vous élancer et de planer sur les pentes du Monsec, vous envahit........

Inutile de résister, les lougalous ont gagné de nouveaux adeptes..........

Dès que la pluie arrive et que le vent forcit, les lougalous repartent dit on vers une cité mystérieuse, la haut dans le nord.

Le vieil homme nous a raconté ensuite que certains Lougalous quittaient quelquefois leur groupe et on aurait vu un grand male à la robe rouge et aux gestes charmeurs accompagné d’un plus jeune au sourire coquin se livrer à des rites déroutants. Ils s’approchaient des maisons pour arborer leur attributs à la face des habitantes !!

Mais je dois dire que cette dernière histoire m’a paru bien moins crédible.......


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 1er janvier 1970

Publication

112 Articles
Aucun album photo
3 Brèves
14 Sites Web
18 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
0 hier
40273 depuis le début
887 visiteurs actuellement connectés